Qu’est-ce qu’Actualité critique européenne?

Qui peut nier que l’actualité est devenue critique et devrait être critiquée? Mais dans les deux cas, cette dimension critique peut devenir pathologique, sinon létale. L’actualité critique peut déboucher sur la manipulation des crises, ou sur un criticisme perverti, à l’état d’urgence ou à une suspicion généralisée, et au règne parallèle des « nouvelles de dernière minute » et des « vraies-fausses nouvelles ».

C’est pourquoi nous avons besoin d’une nouvelle critique, pour affronter la réalité de l’actualité aujourd’hui. Une critique qui distingue ce qui dans les nouvelles est critique, et ce qui ne l’est pas; une critique qui met en relation les faits et leur interprétation, sous de multiples points de vue, historiques, interdisciplinaires, transnationaux.

Le séminaire d’Actualité critique de l’École normale supérieure de Paris, séminaire hebdomadaire, rassemble élèves et chercheurs autour de thèmes d’importance critique, de la politique à la science en passant par l’économie, la société ou encore les arts.

Le projet d’Actualité critique européenne souhaite porter ce séminaire à une échelle continentale en mettant l’accent sur les enjeux européens. Car s’il peut exister des biais nationaux dans l’analyse, aucune situation ne peut s’envisager de manière purement universelle et abstraite. C’est pourquoi un rapport européen et interdisciplinaire à l’actualité critique est non seulement possible, mais aussi nécessaire.

Actualité critique européenne, coordonné par Frédéric Worms, directeur adjoint Lettres de l’ENS, est soutenu par le réseau de l’Institut Français. Le projet compte d’ores et déjà dans son réseau l’Université Goethe de Francfort et l’Université Charles de Prague et s’ouvre à de nouvelles institutions à Varsovie, Rome, Bruxelles, Warwick et Cambridge.

Télécharger la plaquette Actualité critique européenne (PDF, avril 2018)